LUTTER CONTRE LE CHOLESTÉROLGastro-entérologue, proctologue gastro casa procto casa

LUTTER CONTRE LE CHOLESTÉROLGastro-entérologue, proctologue gastro casa procto casa

lutter contre le cholestérol L’excès de cholestérol est le premier facteur de risque cardiovasculaire. C’est pourquoi il est important de réduire son taux de cholestérol total et LDL (= le « mauvais » cholestérol), tout en augmentant le « bon », le HDL. Cela passe notamment par une diminution de l’apport en graisses tout en privilégiant les sources de graisses insaturées. Découvrez 10 aliments et familles d’aliments efficaces dans la régulation du taux de cholestérol. Lutter contre le cholestérol avec les protéines de soja Il est reconnu que le soja permet de lutter efficacement contre le cholestérol, car il contient des protéines qui réduisent le taux de cholestérol total et LDL dans le sang, selon l’analyse d’un regroupement d’études publié en 20071. Pour bénéficier de ses bienfaits, on estime qu’une consommation quotidienne de 25 grammes de protéines de soja est nécessaire. Le soja peut se consommer sous forme de tofu, de boisson, mais il existe aussi des protéines de soja texturées à réhydrater qui peuvent facilement remplacer la viande hachée (qui contient de mauvaises graisses) dans de nombreuses préparations. Le soja présente également l’avantage d’être peu calorique et riche en calcium, ce qui en fait un aliment de base chez les végétariens. Lutter contre le cholestérol avec les légumineuses Les légumineuses comme les pois chiches, les haricots ou les lentilles seraient efficaces dans la réduction des taux de cholestérol total et LDL (= « mauvais » cholestérol) dans le sang.  Un rassemblent d’études publié en 20111 met en lumière ces bienfaits grâce à un panel de 268 personnes soumises à une consommation régulière de légumineuses pendant au moins trois semaines. Une diminution de 11,8 mg de cholestérol total et de 8 mg de LDL par décilitre de sang a été observée chez ces mêmes personnes. Une seconde étude a mis en avant les bienfaits d’une consommation quotidienne de deux portions de 150g de légumineuses pesées crues sur le cholestérol2. Cette étude menée sur 108 personnes âgées d’au moins 50 ans a permis d’observer une diminution de 6% du taux de cholestérol total par rapport au groupe témoin. Bien que les légumineuses aient tendance à être délaissées aujourd’hui, elles peuvent se consommer facilement en soupes, en purées, ou en salades. Néanmoins, il est conseillé d’augmenter progressivement les doses de légumineuses pour éviter les problèmes de digestion. Le fait de les tremper permet également de les rendre plus digestes. Lutter contre le cholestérol avec les céréales complètes Les céréales complètes, plus riches en fibres que les céréales raffinées, permettraient de lutter contre le mauvais cholestérol et les risques cardiovasculaires. Une étude publiée en 20121 a observé une diminution du taux de cholestérol total et LDL chez les personnes consommant au moins...

Read More

Perdre du poids Gastro-entérologue, proctologue gastro casa procto casa

Perdre du poids Gastro-entérologue, proctologue gastro casa procto casa

5 produits naturels approuvés pour perdre du poids "Coupe-faim", "brûle-graisses", drainants, etc… De nombreux produits naturels dédiés à la perte de poids ont fait leur apparition sur le marché ces dernières années. D’un simple clic, il est possible de se les procurer sous forme de complément alimentaire. En 2009, le CNRS a pourtant révélé que plus de 2/3 d’entre eux contenaient des composants inactifs ou étaient surdosés. Certains ont même interdits par les autorités de santé. Quels sont les produits naturels réellement efficaces pour perdre du poids ? PasseportSanté a choisi de vous en livrer cinq, sources et modes d’action à l’appui. Le thé vert, brûle-graisse naturel D’origine chinoise, le thé vert est connu depuis l’antiquité et fait partie des « brûle-graisses ». Cette appellation grand public, qui caractérise le plus souvent les plantes contenant de la caféine, fait référence à une augmentation de la lipolyse (= dégradation de certains gras) et de la thermogènese (= production de chaleur de l’organisme)1. Comment ça marche ? Les feuilles de thé vert contiennent à la fois de la caféine, entre 3 et 4 %, et des catéchines, deux substances qui augmentent les concentrations de noradrénaline dans l’organisme. Or, ce composé permet d’accroître les dépenses énergétiques et l’oxydation des graisses. Des études réalisées sur des rats ont démontré l'effet anti-obésité du thé vert2.  Celles effectuées sur l’homme sont moins catégoriques mais semblent être tout de même bénéfiques sur la perte de poids. Une méta-analyse, réalisée sur 11 études, a montré que les catéchines du thé vert avaient un intérêt dans la perte de poids et dans son maintien3, en particulier lors d’une activité physique modérée. Comment consommer le thé vert ? Le thé vert est principalement utilisé sous forme d’infusion. On peut cependant le retrouver sous formes de pastilles ou de gélules. Une tasse de thé vert contient en moyenne 50 mg de caféine4. Il est recommandé de ne pas dépasser 3 à 4 tasses de thé vert, ce qui permet de ne pas aller au-delà des doses moyennes quotidiennes recommandées de 300 mg de caféine. En raison d’une suspicion d’effet hépatotoxique, surtout si le thé vert est consommé à jeun, la FDA (Food and Drug Administration) recommande de le consommer en mangeant5. Le guarana, accélérateur de la dépense énergétique La graine de guarana, un arbuste originaire de l’amazonie brésilienne, est également employée comme complément dans certains régimes amincissants. Elle fait partie, tout comme le thé vert, des « brûle-graisses » qui favorisent la dégradation de ces dernières et l'augmentation de l’activité métabolique. Comment ça marche ? Le guarana doit ses effets à sa haute teneur en caféine. Outre une augmentation de la vigilance et une accélération du rythme cardiaque, la caféine serait responsable de l’augmentation du métabolisme cellulaire...

Read More

Combien faut-il boire d’eau par jour? Gastro-entérologue, proctologue gastro casa procto casa

Combien faut-il boire d’eau par jour? Gastro-entérologue, proctologue gastro casa procto casa

     Boire 1,5 litre d’eau par jour, un mythe ?   Diverses études démontrent qu’il faudrait boire environ 1,5 litre d’eau par jour, soit 8 verres quotidiens. Cependant, les chiffres diffèrent selon les recherches, et les différents types de morphologies observées. L’eau est un besoin essentiel pour le corps, sa consommation est donc indispensable. Mais se limite-t-elle vraiment à 1,5 litre par jour ?                             Les besoin en eau du corps sont propres à la morphologie d’une personne, son mode de vie et au climat. L’eau représente environ 60% du poids du corps. Mais chaque jour, une quantité importante s’échappe de l’organisme. Des études démontrent que le corps d’une personne de taille moyenne dépenserait plus de 2 litres d’eau par jour. Les excès sont principalement éliminés par les urines, qui servent à évacuer les déchets produits par l’organisme, mais aussi par le biais de la respiration, la transpiration et les larmes. Ces pertes sont compensées par l’alimentation, qui représente aux alentours d’un litre, et des liquides que l’on boit. Il est donc nécessaire de s’hydrater tout au long de la journée, même lorsque la soif ne se fait pas ressentir. En effet, avec le vieillissement, les personnes ressentent moins le besoin de boire et des risques de déshydratation sont possibles. De même qu’en cas de fortes températures (la chaleur provoque une perte d’eau supplémentaire), d’effort physique, d’allaitement et de maladie, il est conseillé de veiller à la bonne hydratation du corps. Le risque de déshydratation se définit en fonction du poids corporel, et peut être dû à une consommation d’eau insuffisante et prolongée. Les premiers signes de déshydratation chronique peuvent se traduire par une urine de couleur foncée, des sensations de sécheresse au niveau de la bouche et de la gorge, des maux de tête et des étourdissements, ainsi qu’une peau très sèche et une intolérance à la chaleur. Afin d’y remédier, il est conseillé de boire autant que possible, même si certaines études ont démontré qu’absorber une trop grande quantité d’eau pouvait être dangereuse. Boire trop serait mauvais pour la santé Une consommation trop importante et trop rapide de liquides dans le corps, appelée hyponatrémie,  pourrait être néfaste. Ces derniers ne seraient pas pris en charge  par les reins, qui ne peuvent réguler qu’un litre et demi d’eau par heure. En effet, boire trop d’eau ferait gonfler les cellules dans le sang, ce qui pourrait provoquer un trouble des fonctions cérébrales. La concentration de l’ion sodium intra plasmatique est fortement diminuée à cause de la présence importante d’eau dans le plasma. Toutefois, l’hyponatrémie résulte le plus souvent de pathologies comme la potomanie ou un...

Read More

Douleurs proctologiques aiguës الآلام الحادة لمنطقة الشرج Gastro-entérologue, proctologue gastro casa procto casa

Douleurs proctologiques aiguës الآلام الحادة لمنطقة الشرج Gastro-entérologue, proctologue gastro casa procto casa

Douleurs proctologiques aiguës الآلام الحادة لمنطقة الشرج  Douleurs proctologiques aigues الآلام الحادة لمنطقة الشرج الملخص : يعتقد ألم المخرج و المستقيم (1) عرضا شائعا يتردد أثناء استشارة الطبيب المختص في أمراض فوهة الشرج و المستقيم (2). و دون أن يستثني بخصوصية، يحتمل أن يكشف الألم على داء استعجالي كما يمكنه أن يرفع الحجاب عن داء مزمن أو ينبه بحالة مرتفعة الخطورة أو يعرب عن التعرض لعدوى حميدة (3) و لا يبدو دائما يسيرا التشخيص لأول مرة لألم منطقة الشرج. تنتمي التقيحات (4) للحالات اللواتي تتطلب الكشف و العلاج السريعين. فيحتمل أن يغدو التطور المباشر خطرا قائما يهدد حياة المصاب. و يبدو أن الفحص يمسي أكثر افادة بعد انجاز الفحص السريري العالي الجودة لمصاب مجرد من السوابق المعينة و أعراض الخطورة .و خاصة حينما يعجز الفحص عن ابراز الكشف الدقيق . و لن يعطي الفحص ثماره سوى بعد خلال الاستشارة الطبية المبرمجة في وقت لاحق. ، بعد بضعة أيام يتم في غضونها تناول العقاقير الطبية وفق الأعراض البارزة (5). و ان اللجوء لتناول المضادات الحيوية (6) في حالة الشك في الاصابة بالتقيح لا يشفي المريض ، بل يحتمل أن يعرضه الى مضاعفات تعفنية (7) تهدد حياته . أما في حالة استحالة الانجاز الفوري للعملية الجراحية ، فيكتفي الطبيب بشق التقيح الذي يلمس باليد للمراقبة المؤقتة للعدوى و جلب الراحة للمصاب .كما يمثل التخثر الباسوري سببا شائعا آخرا للآلام الحادة . و يعتقد تشخيصه يسيرا . اما في حالة اخفاق العلاج بالأدوية فيرجح حينئذ اللجوء لإفراغ التخثر الباسوري (8)   و التخلص من الجلطة الدموية (9) في البوسرة المنفردة الخارجة تحت التخدير الموقعي ( 10) 1-douleur ano-rectale 2-le proctologue 3-une maladie bénigne 4-suppurations 5-le traitement symptomatique 6-les antibiotiques 7-suppurations septiques 8-thrombose hémorroïdaire 9-caillot de sang 10-ansthésie locale المقدمة : عدة هم الأشخاص الذين يشتكون من أعراض فتحة الشرج و المستقيم (11) . و يعتقد هذا الحدث عرضا شائعا . ان الألم يمثل الشكوى الرئيسية بعد حكة فتحة الشرج و القبض و فبل النزيف (12) و لمس ورم على مستوى الفوهة . و حينما يلاحظ عدد المصابين الذين يترددون على العيادات الطبية العامة ، بسبب ألم فتحة الشرج ، فسترون بأن اللم يحتل الدرجة الأولى بين الشكوات ( 48 في المائة ) و يتلوه عرض النزيف (37 في المائة) ُم الشعور بورم على مستوى فتحة الشرج (26 في المائة ) .و يظل ألم فتحة الشرج و المستقيم ، بجانب عرضا متجردا من الخصوصية . و مثل ما يكشف عن الحالة الاستعجالية مثل ما يكشف عن الحالة المزمنة و كما يشير الى داء خطير يحتمل أن يشير الى عجوى حميدة . و يستثني اطار ألم المخرج و المستقيم من مصدر عضوي يستثني الآلام المهمة المعروفة وفق دلائل روما رقم 2 (13) 11- symptômes ano-rectaux 12-le saignement 13- les critères de ROME 2 خلاصة القول : يعد ألم فوهة الشرج و المستقيم عرضا شائعا...

Read More

douleur : le guide pratique des médicaments sans prescriptionGastro-entérologue, proctologue gastro casa procto casa

douleur : le guide pratique des médicaments sans prescriptionGastro-entérologue, proctologue gastro casa procto casa

Douleur : le guide pratique des médicaments sans prescription Maux de tête, règles douloureuses et rage de dents sont des douleurs qui nous font régulièrement souffrir. Pour les soulager, nous avons pris l’habitude de consommer des antalgiques (aspirine, Doliprane®, Advil®…), sans forcément bien les connaître. Prendre des médicaments sans prescription demande pourtant plus de précautions d’emploi. Comment lutter soi-même contre la douleur ? PasseportSanté vous fait part des recommandations de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament française (ASNM).             Plus de 80% des européens disent être confrontés, à titre personnel ou familial, à la douleur au moins une fois par mois1. Un chiffre qui légitime le passage en 2008 de certains antalgiques devant le comptoir des pharmacies françaises. Et quand on sait que les français consomment chaque année près de deux boîtes de ces médicaments disponibles sans ordonnance, la question de leur bonne utilisation se pose. Lorsqu’on choisit de prendre un médicament sans avis médical, on manque parfois d’informations pour ne pas mettre sa santé en danger. La première étape consiste à savoir s’il est prudent de ne pas consulter son médecin. Pour quelles douleurs peut-on prendre un antalgique sans risques ? La douleur ressentie est-elle le signal d’alarme d’une maladie plus grave ? Toutes les douleurs ne se ressemblent pas… les médicaments qui leur font face non plus ! Apprenez à choisir l’antalgique le plus adapté à votre situation : celui qui combat au mieux votre type de douleur tout en étant le moins risqué pour votre santé. Une fois l’antalgique choisi, encore faut-il bien le prendre ! Un médicament est une substance active : une dose trop importante peut être source de complications. Quelle dose journalière ne faut-il pas dépasser ? Après combien de temps peut-on reprendre un comprimé ? Paracétamol, aspirine ou ibuprofène : à chaque antalgique ses conseils d’utilisation. Avant de prendre un médicament : bien identifier sa douleur La douleur est une « expérience sensorielle et émotionnelle désagréable1 » que nous aimerions ne pas connaître. Mais si on souhaite la voir cesser au plus vite,  sa fonction vitale de « signal d’alarme » ne doit pas être ignorée. Certaines douleurs sont d’intensité faible à modérée et traduisent une agression facilement identifiable : ce sont des candidates parfaites à l’automédication. D’autres peuvent au contraire être symptomatiques d’une maladie plus grave et doivent faire l’objet d’une consultation. Pour quelles douleurs consulter ? Ne prenez pas en charge vous-même votre douleur lorsque celle-ci : est intense et laisse soupçonner une maladie grave survient de manière brutale et inattendue, comme une douleur « serrant » la poitrine violemment. revient de manière répétitive sans causes apparentes. La douleur doit être isolée et céder à un traitement adéquat. s’accompagne d’autres signes tels qu’un état de malaise général, une forte fièvre, un gonflement...

Read More