sport (l’activité physique) fait-il perdre du poids ?:Gastro-entérologue, proctologue gastro casa procto casa

sport (l’activité physique) fait-il perdre du poids ?:Gastro-entérologue, proctologue gastro casa procto casa

L'activité physique fait-elle perdre du poids ?     Quelle satisfaction lorsque, après une heure de footing intense, la balance vous ôte généreusement un kilo ! Pour autant, le sport permet-il de maigrir sans changer ses habitudes alimentaires ? Rien n’est moins sûr. La composition du kilogramme perdu grâce à l’effort est de 88,5% d’eau, 10% de sucres et …1,5% de graisses, soit 15g de masse grasse.   Même si ce taux de graisse double durant la période de récupération (30g de graisse perdue au total), on comprend bien que s’en remettre à une activité physique pour perdre du poids n’est pas suffisant. Il faudrait pratiquer plusieurs heures d’entraînement intensif par jour pour commencer à obtenir un résultat. Par exemple, il faudrait 30h d’effort pour perdre 1kg de masse grasse !       Cette explication est cependant trop rapide pour évincer totalement le sport de votre programme minceur.   D’après les conclusions de l’INSERM1, la perte de poids qui résulte de l’association d’un régime et d’une activité physique est supérieure à celle obtenue par un régime seul. Pourquoi associer le sport à votre régime    Pour brûler les calories plus facilement   Certains le pratiquent exclusivement pour cette raison : le sport permet aux muscles de se développer ! C’est d’ailleurs parce que le muscle est plus lourd que la graisse, qu’une prise de poids peut-être observée après quelques jours d’entraînement. Cette prise de masse musculaire est toutefois bénéfique. Car le muscle, même au repos, consomme beaucoup d’énergie, et également sous forme de graisse. Ainsi, avec plus de muscles, l’organisme fonctionnera à plus haut régime.   La dépense énergétique de base – c’est-à-dire l’énergie dont le corps à besoin au repos pour fonctionner – augmente grâce à cette prise de masse musculaire. Ainsi, plus de calories seront naturellement consommées. On considère qu’une augmentation de 1% de la dépense énergétique de base permet de consommer jusqu'à 700g de masse grasse en plus par an.   L’activité physique n’a pas qu’un impact sur la quantité de muscles mais également sur leur qualité. L’architecture de la cellule musculaire s’adapte à ses nouvelles fonctions et devient plus performante. Elle s’équipe progressivement de plus de mitochondries, de véritables centrales électriques pour nos cellules, et stimule les enzymes qui participent à la consommation d'énergie. Le muscle acquiert ainsi une meilleure capacité à utiliser les graisses comme source d’énergie. A titre d'exemple, alors qu'un coureur débutant dépensera 300 kcals lors de ses premiers entraînements, il pourra atteindre les 1 000 kcals après quelques mois de pratique.   Pour éviter de reprendre les kilos perdus   Un des effets secondaire d’un régime fait de privations est bien souvent la reprise de poids… Comment expliquer que nos efforts soient anéantis aussi facilement ? Si on...

Read More

الركود الصفراوي أو الكوليستاز CHOLESTASEGastro-entérologue, proctologue gastro casa procto casa

الركود الصفراوي أو الكوليستاز CHOLESTASEGastro-entérologue, proctologue gastro casa procto casa

CHOLESTASE الركود الصفراوي أو الكوليستاز    ا الملخص :تتلخص الفحوص المفيدة لتشخيص حالة الركود الصفراوي أو الكوليستاز cholestase قي تحديد فحص الفوسفاتيز القلوية les phosphatases alcalines و أنزيم إلجاما جت les gamma-GT gamma glutamyl transférases) والبيليروبين الغير مصرف أو الحر la bilirubine non conjuguée ou indirecte ou libre والبيليروبن المصرف أو الكونجوي la bilirubine conjuguée ou directe . تعتقد بعض المعطيات السريرية  عالية الخصوصية ، لكنها تظل ضعيفة الحساسية . و في بعض الحالات يغدو أمرا ضروريا اللجوء للفحوص التصويرية l’imagerie des voies biliaires للقنوات الصفراوية وانجاز الخزعة الكبدية PBH  بالإضافة للجوء للدراسات الجينية . ولا تعلق أهمية كبيرة لحالات الكوليستازالناجم عن الإصابة بالتهاب العوامل الحاملة للسائل الصفراوي les facteurs transporteurs de la bile . و يعد عرض اليرقان l’ictère أو اصفرار لون الجلد الأبيض اللون و مقلة العين، الناجم عن الركود الصفراوي، يعتقد عرضا متعدد الأسباب. الموضوع : تعرف ظاهرة الكوليستاز la cholestase بانخفاض الوظيفة الكبدية التي يتم تحديدها عمليا غير مباشرة      و يوفر إنتاج السائل الصفراوي la bile خالة العبور la cholérése. و لقد يتم بجانب ذلك وصف أعراض سريرية عالية الخصوصية بالإضافة لأعراض بيولوجية مرتفعة الحساسية و الخصوصية . و يحتمل كذلك أن يمثل الكوليستاز أحد الوحدات السيميولوجية entité  sémiologique القيمة بالنسبة للطبيب المختص في أمراض الكبد le hépatologue .  الكوليريز أو عبور السائل الصفراوي : يعتقد السائل الصفراوي la bile شبه مائي liquide aquatique يوفر عبور عدة مواد تجاه ألاثني عشر le duodénum وعبر المسالك الصفراوية نفسها. و يتم إنتاج السائل الصفراوي خاصة بواسطة إفراز الأحماض الصفراوية les acides biliaires على مستوى قطب الخلايا الكبدية le pole des hépatocytes و هو القطب الذي يساهم في تكوين الأنابيب الدقيقة les canalicules. و يتم توفير هذا الإفراز الذي يحتاج للطاقة بواسطة حامل transporteur بعامل أ ب س ب 11 / ABCB11 أو BSEP. و تمتاز الأحماض الصفراوية بقوة امتصاص أوسموسي هائلة يجلب الماء الداخلي l’eau interstitielle الذي يعبر الحواجز الضيقة الرابطة بين الخلايا الكبدية حيث تعجز الحوامض الصفراوية عن عبورها و هكذا ينجز تيار صفراوي رئيسي courant biliaire .    و خلاصة القول : يعتقد المرار سائلا صفراويا  يحتوي على نسبة 97% من الماء  و يوفر العبور تجاه الاثنى عشر le duodénum ، عبور عدة مواد ينتجها الكبد أو تنتجها المسالك الصفراوية نفسها .. ثم يضاف إليه داخل القنوات الصفراويةالدقيقة، تيار مائي صغير petit courant hydrique غير متعلق بالأحماض الصفراوية les acides biliaires ناجم عن إفراز مواد أخرى تذوب في الماء hydrosolubles داخل القناة الرقيقة le canalicule. ثم ، بعد  عبور مسافة قصيرة ، يضاف قسم جديد إلى المجرى الرئيسي le courant principal . و يشمل ا القسم مابين 25 و 30% من السائل الصفراوي الذي يتكون من إفراز وحدات الكلور  و البيكاربونات chlore et les bicarbonates . و يحتمل أن يصحب بالحالة الصفراوية التحول لعامل س ت ف رCTFR المسئول عن داء الموكوفيسيدوز mucoviscidose . تقدر نسبة...

Read More

Le cholestérol et infarctus des liaisons dangereuses:Gastro-entérologue, proctologue gastro casa procto casa

Le cholestérol et infarctus des liaisons dangereuses:Gastro-entérologue, proctologue gastro casa procto casa

Cholestérol et infarctus : des liaisons dangereuses L’infarctus est une crise cardiaque. En fait, on parle d’infarctus du myocarde (ou IDM), le myocarde étant le muscle cardiaque. Un infarctus correspond à l’arrêt de circulation sanguine dans une zone du corps, en l’occurrence le cœur, qui mène à la mort des cellules par manque d’oxygène. L’infarctus du myocarde survient lorsque l’artère coronaire, qui alimente les cellules du cœur en sang, se bouche à cause d’un caillot, provenant souvent d’une plaque de cholestérol. Elle cesse alors d’irriguer le cœur, induisant la destruction irréversible des cellules musculaires cardiaques sur une zone plus ou moins étendue. Les conséquences sont immédiates : douleurs à la poitrine, essoufflement, troubles du rythme cardiaque, voire arrêt du cœur. Il est crucial de déboucher l’artère coronaire en urgence pour sauver la vie de la victime. Le cholestérol est une substance graisseuse naturellement présente dans l’organisme et indispensable à la vie. On distingue plusieurs types de cholestérol, dont deux principaux : le LDL-cholestérol et le HDL-cholestérol, les HDL et LDL étant les protéines permettant de transporter le cholestérol dans le sang. Le LDL-cholestérol est considéré comme le « mauvais » : alors que les protéines HDL travaillent en quelque sorte à éliminer le cholestérol du sang, les LDL livrent le cholestérol aux cellules et ont tendance à le retenir dans le sang et à favoriser son dépôt dans la paroi des artères. Celui-ci s’y accumule, sous forme de plaques d’athérome. C’est ce qu’on appelle l’athérosclérose. Ces plaques grossissent au fil des ans, puis finissent par se rompre : elles circulent alors dans les vaisseaux sous forme de caillots qui peuvent bloquer brutalement une artère (souvent l’artère coronaire), ou y réduire considérablement le débit sanguin. Le lien entre un taux élevé de LDL-cholestérol et le risque d’infarctus du myocarde est connu depuis longtemps. Parallèlement, un faible taux de HDL-cholestérol, c’est-à-dire de « bon cholestérol », est lui aussi associé à un risque accru d’accident cardiaque et ce, même si le taux de mauvais (LDL) cholestérol est bas. On l’aura compris, en termes de cholestérol, l’équilibre est crucial pour protéger le coeur : ce qu’on vise, c’est peu de LDL-cholestérol, mais aussi beaucoup de HDL ! Mauvais cholestérol, un tableau complexe En biologie, les choses sont loin d’être manichéennes, avec d’un côté le mauvais cholestérol et de l’autre le bon. Des études récentes ont montré que de nombreuses autres substances, notamment des lipoprotéines, avaient un comportement « pro-athérogène », c’est-à-dire favorisant le dépôt de plaques d’athérome dans les artères. On peut dire qu’il existe plusieurs formes de LDL, ces protéines de transport qui ont tendance à conserver le cholestérol dans le sang. Parmi ces différentes LDL (LDL1 à LDL5), les plus petites et plus denses sont les plus nocives. Ainsi, le risque cardiovasculaire peut augmenter...

Read More

Comment éviter prise de poids tout en vieillissant ?:Gastro-entérologue, proctologue gastro casa procto casa

Comment éviter prise de poids tout en vieillissant ?:Gastro-entérologue, proctologue gastro casa procto casa

Bien vieillir : comment éviter la prise de poids ? Au fil des années, le corps change, se transforme. C’est un processus naturel mais la prise de poids est alors une source d’inquiétude pour les femmes comme pour les hommes. Quels sont les facteurs qui favorisent la prise de kilos disgracieux ? Quelles sont les astuces pour prévenir la prise de poids en vieillissant ? Comprendre ce qu’il se passe- Avec l’âge, les kilos s’installent sournoisement. Le premier facteur impliqué est la baisse de la masse musculaire avec pour responsable la baisse des hormones, en particulier des fameux œstrogènes chez la femme et de la testostérone chez l’homme. Mauvaise nouvelle : la masse musculaire diminue au profit de la masse graisseuse avec pour cible la ceinture abdominale, les cuisses et les fesses. Les risques de prendre du poids sont réels, d’autant plus si vous ne modifiez pas vos habitudes alimentaires et que vous prônez la sédentarité. Sans oublier que cette localisation expose à des risques cardio-vasculaires. Par ailleurs, la fonte musculaire entraîne dans sa chute celle du métabolisme basal c’est-à-dire l’énergie que l’organisme va dépenser pour assurer le minimum vital (fonctions de respiration, digestion, maintien de la température du corps…). Autre facteur impliqué : la baisse de la dépense énergétique (vous ne vous dépensez plus comme à vingt ans !). Tous ces facteurs n’aident malheureusement pas au maintien de son poids ! Cependant, il est inutile de se soumettre à un régime draconien car la perte de poids est de plus en plus difficile à obtenir avec l’âge. Par ailleurs, vous risquez de vous exposer à des carences nutritionnelles. Discutez-en avec votre médecin traitant afin de mettre en place une alimentation adaptée à votre mode de vie et suffisamment riche en protéines animales pour maintenir la masse maigre. Cependant, notez un atout de taille : le métabolisme basal diminuant en vieillissant, vous consommez naturellement moins de calories. Donc si vous n’augmentez pas l’apport calorique, vous limitez le risque de pendre du poids. Profitez-en ! Misez sur une assiette intelligente La prise de poids n’est pas une fatalité. Vous pouvez l’éviter ou la limiter en vous fixant des objectifs réalisables et surtout en adoptant une bonne hygiène de vie avec comme clé de voûte une alimentation équilibrée, variée et diversifiée. C’est important et indispensable ! Retenons les axes principaux : 1. Augmentez  votre  consommation de fruits et légumes (crus, cuits, frais, surgelés natures, en conserves) mais aussi de légumes secs pour l’apport en vitamines et minéraux mais aussi en fibres, excellentes régulatrices des constantes sanguines et indispensables à un bon transit intestinal. 2. Consommez du lait et des produits laitiers à chaque repas pour leur apport en calcium afin de...

Read More

5 bienfaits du thym:Gastro-entérologue, proctologue

5 bienfaits du thym:Gastro-entérologue, proctologue

5 bienfaits du thym Depuis des milliers d’années, le thym fait partie de la vie quotidienne des hommes, tant pour ses usages culinaires que pour ses bienfaits médicinaux. Du traitement contre la bronchite à son pouvoir anxiolytique, PasseportSanté vous livre cinq des vertus de cette plante aromatique bien connue. Le thym traite la bronchite Le thym est traditionnellement utilisé pour le traitement des troubles respiratoires comme la toux. Il est d’ailleurs approuvé par la commission E (un organisme d'évaluation des plantes) pour combattre la bronchite. De nombreuses études1-3 ont démontré ses effets contre les affections respiratoires lorsqu’il était associé avec d’autres produits naturels, mais aucune n’a pu prouver son efficacité en monothérapie. Au cours d’une étude4 ouverte (les participants savaient ce qu’on leur administrait), plus de 7 000 patients souffrant de bronchite ont testé un sirop composé d’extraits de thym et de racine de primevère officinale. Celui-ci s’est montré au moins aussi efficace que la N-acétylcystéine et que l’Ambroxol, deux médicaments qui fluidifient les sécrétions bronchiques. D’autres essais cliniques ont indiqué que des sirops composés d’un extrait de thym et d’un extrait de feuilles de lierre grimpant étaient efficaces pour soulager la toux. Comment utiliser le thym afin qu'il soulage la toux ? En inhalation. Plonger 2 cuillères à soupe de thym dans un bol d’eau bouillante. Pencher la tête au-dessus du bol puis se couvrir d’une serviette. Respirer doucement au début, les vapeurs étant importantes. Quelques minutes suffisent. Le thym combat la plaque dentaire Il a été démontré que l’un des constituants du thym, le thymol, avait une activité bénéfique contre les caries1 et certaines bactéries2 pathogènes de la bouche telle que Porphyromonas gingivalis. Le thymol fait partie des ingrédients des bains de bouche antiseptiques comme Listerine® ou Cervitech® qui luttent contre la plaque dentaire. Or, l'efficacité de ces produits serait attribuable notamment à l'action du thymol3. Comment utiliser le thym afin qu'il aide à combattre la plaque dentaire ? En rince-bouche ou gargarisme. Infuser 5 g de plante séchée dans 100 ml d'eau bouillante, durant 10 minutes. Se rincer la bouche ou se gargariser avec la préparation filtrée et refroidie, 2 à 3 fois par jour. On peut aussi diluer quelques gouttes d’extrait liquide dans de l’eau. Le thym soulage les inflammations cutanées Le thym a toujours été utilisé pour soigner les blessures et certaines affections cutanées mineures grâce à ses propriétés antiseptiques. Il présente aussi bien une activité antifongique1-2 (en stoppant la croissance des champignons), qu’une activité antimicrobienne3 (par un mécanisme encore mal connu). De plus, en favorisant l’inhibition de la synthèse des prostanglandines4 (des médiateurs lipidiques impliqués dans l’inflammation), le thym agit comme un anti-inflammatoire5 (diminution de la douleur, du gonflement, etc.). Comment utiliser le thym en tant qu'antiseptique ? Avec des compresses. Infuser 5 g de plante séchée dans 100 ml d'eau bouillante, durant 10 minutes....

Read More